pneu d'hivers

Pourquoi utiliser les pneus d’hiver

Avec l’arrivée des premiers jours de froids les automobilistes au Québec se trouvent dans l’obligation d’adopter les pneus d’hiver. Un dispositif obligatoire qui s’avère fort utile et efficace notamment en réduisant significativement le nombre d’accidents sur les routes de la province et à long terme sans doute vos assurances auto.

[button type=”large” color=”black” rounded=”1″ link=”/soumission-auto/” ]Obtenez 5 soumissions d’assurance automobile en 3 minutes[/button]

Constat : Les accidents en chute

Le 19 décembre 2007 l’assemblée national au Québec a adopté le projet de loi 42 sur l’obligation d’usage des pneus d’hiver durant la saison hivernale s’étalant entre le 15 décembre et le 15 mars. Une mesure qui a prouvé son efficacité et que les statistiques révélées par le ministère des transports du Québec n’ont fait que confirmer.
Selon le bilan routier après l’adoption de cette mesure, le nombre de sinistrés a régressé de 18% passant de 11482 à 9437 victimes au cours des hivers 2008-2009 et 2009-2010. Alors que pour les décès et les blessés graves, ils ont reculé de 36% ce qui représente un résultat fort impressionnant. Au cours de l’hiver, le MTQ a recensé quelques 600 automobilistes qui ont pu éviter un sinistre en utilisant des pneus adéquats assurant une meilleure tenue sur une route glissante. Il faut dire que 90% des québécois avait déjà équipé leurs véhicules de pneus d’hiver avant l’adoption du projet de loi, conscients de l’importance de cette mesure pour sauver leurs vies sur la route. Malgré l’adoption de cette mesure par une grande partie des citoyens, le gouvernement n’a pas hésité a forcé la main des 10% restant vue qu’au moins un véhicule doté de pneus quatre saison est impliqué dans l’un des accidents soit 38% des cas.

Au regard des résultats annoncés par le ministre du transport québécois, les 10% des automobilistes obligés d’équiper leurs véhicules de pneus d’hiver ont contribué à améliorer le bilan routier dans la province entre 2008 et 2010. Le changement d’habitude et d’attitude des quelques québécois retissant, par la force de loi, a permis au Québec d’améliorer son niveau de sécurité routière. En définitif les chiffres annoncés par le MTQ sont encourageants et attestent du bien-fondé de la loi 42 sur les pneus d’hiver.

Pourquoi les pneus d’hiver sont plus sûrs ?

80 modèles et 250 tailles de pneus sont proposés sur le marché, de quoi donner le tournis, mais ce qui importe de savoir, c’est que, quelque soit le type de pneu d’hiver choisi, il demeure toujours sécuritaire surtout que tous les pneus commercialisés sont homologués et correspondent aux normes gouvernementales.

Ce qui les rend sécuritaires et plus sûrs sont leurs caractéristiques techniques. En effet ce type de pneu préserve son élasticité lorsqu’il fait froid, sans oublier qu’il est doté d’une semelle aux rainures plus larges et profondes que les pneus quatre saison, permettant de se débarrasser aisément de la neige et de la gadoue et offrant donc une meilleure adhésion et un meilleur mordant sur la chaussée.

D’un autre côté la gomme des pneus d’hiver se révèle tendre et spongieuse, elle reste très élastique même à une température de moins de 30 C° et ce grâce à la silice et aux coquilles de noix qui entrent dans sa composition.

Enfin il faut mentionner que l’automobiliste peut choisir le pneu d’hiver qui lui convient le mieux sous réserve de tenir compte du type de véhicule en sa possession, sa taille et son poids sans oublier le kilométrage qu’il parcourt au quotidien. En ce qui concerne le prix il varie globalement entre 75 et 600 $.