mythes de l'assurance auto

Les mythes de l’assurance véhicule

L’assurance automobile et c’est mythes

Tout le monde rêve de réaliser quelques économies sur sa prime d’assurance auto tout en bénéficiant d’une couverture optimale. Certes certaines astuces permettent d’optimiser la dépense mais bon nombre des histoires échangées sont exagérées voire mythiques et ne reflètent aucunement la réalité à ce sujet.
Les contraventions, augmentent elles la prime d’assurance?

soumission-assurance-automobile

Les contraventions reçues pour excès de vitesse peuvent éventuellement affecter la prime d’assurance mais ce n’est pas une certitude pour autant. Si le conducteur ne respecte pas le règlement provincial ou fédéral en matière de sécurité routière, les assureurs ont tout droit d’imposer une majoration sur sa prime d’assurance, mais tout dépend de la fréquence et de la gravité des contraventions. En d’autres termes c’est l’historique des sinistres qui affecte la prime. Une contravention pour excès de vitesse peut donc faire augmenter une prime comme elle peut ne pas avoir d’incidence grave selon les cas.

Il faut dire que même le type de contravention entre en ligne de mire, en effet dans le cas d’une contravention de stationnement, celle-ci ne figure pas sur le dossier de conduite et elle n’a donc aucun impact sur la prime d’assurance.

Par contre d’autres éléments peuvent affecter significativement le montant de l’assurance au moment du renouvellement, c’est le cas lorsque la responsabilité du conducteur est établie dans un accident. Mais en ce qui concerne la franchise, même si un agent de la police déclare la responsabilité du conducteur, c’est son assureur qui décide s’il l’exonère de la franchise ou pas.

assurance soumission

Qu’en est-il des sinistres automobile non déclarés?

Certains conducteurs en ayant un sinistre préfèrent s’arranger de telle façon à ne pas faire une demande d’indemnité auprès de leurs assureurs. Ils pensent qu’ainsi leurs primes d’assurance ne seront pas affectées. Ceci peut être vrai si l’autre partie impliquée dans l’accident n’avise pas son assureur non plus autrement sa compagnie contactera l’assureur du conducteur qui perdra la confiance de sa compagnie d’assurance mais en plus sa prime va augmenter.

De même lorsqu’il s’agit de petites indemnités ils pensent que ceci ne vas pas influencer le montant de la prime, or c’est une erreur car pour une compagnie d’assurance un sinistre demeure un sinistre quelle que soit son importance et il figurera sur le dossier des accidents du conducteur et affectera certainement la prime.

La couleur de l’auto et le nombre de portes agissent sur la prime d’assurance?

Au moment d’acheter un véhicule, il est toujours avisé de se renseigner sur les tarifs d’assurance du modèle et certains détails comme la couleur, le nombre de portes entre autres. Chaque conducteur doit comprendre que la couleur peut ne pas avoir une grande importance vue que le montant de la prime dépend principalement du modèle et de l’année du véhicule. Mais certains assureurs peuvent considérer que la couleur est un élément à risque, vue que certaines teintes attirent plus le regard que d’autres, mais ce n’est pas très courant. C’est le cas aussi pour le nombre de portes qui n’affecte pas forcément l’assurance mais ceci peut compter comme un facteur de risque, en tenant compte de la popularité des véhicules à deux portes par exemple auprès des voleurs.

Il faut garder à l’esprit que la prime d’assurance est calculée en fonction du prix d’achat, du modèle, du lieu de résidence, etc. mais la couleur et le nombre de porte même en étant de moindre importance peuvent éventuellement être considérés comme des éléments à risques en fonction de la popularité de certaines couleurs ou des modèles à deux ou quatre portes auprès des voleurs. De ce fait le mieux est de se renseigner un peu à l’avance auprès d’un assureur avant d’acquérir le véhicule convoité.